Le Sel de la Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Sel de la Terre

Message par Fhafa le Sam 15 Nov - 12:54

Les photos sont vraiment magnifiques, d’un esthétisme lyrique qui frôle (parfois et même souvent) l’irréel dans le sens trop beau.... Même les photos sur des sujets terribles comme la guerre, le génocide, la famine sont belles et cela peut dérangé ( l'horreur peut-elle et doit-elle être magnifiée ? Voilà un débat intéressant...). Tout cela accompagné d’un discours posé, un vraiment monocorde. Du coup, c’était un peu hypnotique. J’ai été embarquée et dérangée. (Je vous préviens quand même qu'on peut s'endormir...)

Salgado en portugais veut dire salé. Cela explique sans doute le titre, du coup un peu.... pompeux non?

avatar
Fhafa

Messages : 13
Date d'inscription : 14/11/2014
Age : 51
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Vous avez dit humain ?

Message par Michèle le Mer 10 Déc - 15:39

Bonjour, je tombe par hasard sur ce commentaire au sujet du film que j'ai vu à peu près à la même période que toi Fhafa. Je me permets de mettre mon grain de sel (sans mauvais jeu de mot) en exprimant mon opinion qui diverge de la tienne sur certains points.
Si mes souvenirs sont bons, en début de film et en voix off, le titre est expliqué mais je ne me souviens plus de l'explication et c'est tant mieux.. je n'ai quant à moi, pas trouvé ça pompeux mais facile car en effet, cela peut faire référence à la terre nourrie par les hommes avec leur sueur et leurs larmes. C'est facile parce que tellement explicite et tellement effectivement en référence avec le nom du photographe. C'est un doc un peu facile d'ailleurs à toute première vue : un hommage plein d'admiration envers un ami; un homme qui a marqué la rétine de Wenders et qu'il a fini par rencontrer et s'en faire un ami. La fin peut sembler facile aussi : l'homme trouve rédemption en respectant la Nature (et je mets une majuscule sciemment) ; Salgado trouve la paix intérieure, se guérit, en guérissant une nature dévastée... Oui, on peut le voir comme ça mais on peut voir aussi que cet aspect lisse est finalement un procédé (un peu comme le procédé utilisé par Wenders quand Salgado regarde et commente ses photos) pour que nous puissions mieux voir, nous voir. C'est un film effectivement dérangeant. Les photos sont belles mais pas toutes, loin de là. Wenders nous sait scotchés au fauteuil, on ne peut pas ne pas voir.. C'est ça le but. Je n'ai quant à moi pas une seule fois eu envie de dormir. J'ai eu souvent la tentation de détourner le regard. Plongée dans le passé... A l'époque, je savais mais je détournais les yeux face aux photos des reporters, c'était trop horrible et ces photos me mettaient face à mon impuissance. Que pouvais-je faire contre le génocide la famine etc. dans mon petit pays ; à part m'indigner et et signer des pétitions ? Vaines réponses à des questions qui ont besoin de réponses quasi immédiates... Que ce serait-il passé si j'avais osé regarder ? Est-ce que cela aurait signifié que je savais vraiment ? Quelle est mon attitude aujourd'hui ? Ce documentaire est donc un film au sujet de l'engagement. Quels en sont les limites ? Que signifie s'engager ? Que signifie être témoin ? Quelles en sont les limites et qui cela soulage ? Ce sont des questions tout à fait d'actualité, à l'heure ou des journalistes et humanitaires se font tuer pour aider et témoigner pour que personne n'oublie et que les victimes d'exactions et catastrophes ne subissent pas cela " pour rien". Mais c'est un puits sans fond. Salgado se noie dans ce puits. Je me suis beaucoup plus questionnée que d'ordinaire au sujet de l'engagement et de ma place dans le monde après avoir vu ce film. C'est le but sous-jacent de Wenders, je pense, et aussi que l'on sorte non pas abattus mais confiants car l'Homme n'est pas un monstre, il est seulement monstrueux.
J'ai également été très interpellée par la relation du couple Salgado et de la relation père-fils. Touchée par le manque que Salgado provoquait au sein de sa famille par impérieux besoin de se frotter au monde, aux gens. Cet amour d'autrui et la compassion qu'il a envers ceux qui souffrent sont magnifiques et suscitent l'admiration mais Salgado n'est-il tout simplement qu'un égoïste ? En écrivant, j'ai l'image des tentes blanches sur les collines du Rwanda, celles des enfants squelettes, celles des réfugiés en ex-YougOslavie etc. j'en ai voulu à Wenders de me forcer à voir ces images pendant d'interminables minutes; mais je me suis sentie plus proche de mon humanité, j'étais avec eux. En même temps, j'étais leur bourreau. J'ai trouvé salutaire qu'on me rappelle que je fais autant partie des salauds que des gentils. Et Wenders est un génial manipulateur !!!

Michèle

Messages : 4
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sel de la Terre

Message par Fhafa le Jeu 11 Déc - 1:09

Bonjour Michèle,
Bienvenue sur le forum.
Je n'ai pas voulu l'avouer (pour ne pas trop casser le film, car après tout j'avais peut-être besoin de récupérer..), mais j'ai réellement dormi pendant une partie ce documentaire (ce qui est extrêmement rare quand même). J'ai sans doute complètement loupé le fil conducteur... Mais ce que j'ai vu, ne m'a pas donné envie de le revoir. Pour moi ce son, ces longs monologues et cette voix rauque ont eu complètement raison de ma vigilance.
Ce qui m'a dérangé le plus sur ce que j'ai vu ( notamment les parties sur la famines et la guerre), c'est de ne pas ressentir d'émotions justement. Mais je ne sais pas pourquoi, le son, le côté magnifié, le dialogue ???
avatar
Fhafa

Messages : 13
Date d'inscription : 14/11/2014
Age : 51
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sel de la Terre

Message par Michèle le Jeu 11 Déc - 15:10

Salut Fernanda,
on a le droit de dormir !!!! Wink On a le droit aussi aux rendez-vous "ratés" avec des films. Smile Je ne dis pas que c'est un chef d'oeuvre mais il vaut le coup d'être vu.
Je n'ai pas non plus été émue, mais interpellée. Je pense que c'est fait exprès, ce côté un peu clinique sous des apparences de déballage de sirupeuses "violonnades" et cet hommage sans retenue. C'est ça qui m'intéresse, cette dualité. On est face à des horreurs (mais aussi des moments de splendeur, de belles rencontres) mais on ne se projette pas, on est à l'extérieur. Le fait de rester extérieur permet justement d'entrer en profondeur dans la matière... Et puis, le travail de Salgado est ainsi. Il témoigne, il donne sa vision des événements tout en restant à l'extérieur (ce qui n'exclut pas l'empathie). Son style, l'esthétique omniprésente avec son jeu dans les lumières, son attirance pour les regards etc. n'est pas froid mais il met à distance, il nous touche sans que nous tombions dans l'émotion " tire-kleenex". On est toujours sur le fil, c'est ça que j'apprécie.. cet entre-deux. Et j'aime à penser qu'en mettant du beau, de l'artistique, même dans l'horreur, Salgado rend à ceux qu'ils photographient ce qu'ils n'auraient jamais dû perdre : respect et dignité.

Michèle

Messages : 4
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sel de la Terre

Message par Fhafa le Ven 12 Déc - 14:52

Bonjour Michèle,

C'est très intéressant de parler avec toi, dommage que ce soit sur celui-ci... Mais c'est sympa, cela rééquilibre mon avis ensommeillé...

Une chose m'interpelle toutefois, dans tes commentaires. J'ai du mal à penser que tu n'as pas eu d'émotions face à ce documentaire alors que pendant et après ce film, tu es eu un questionnement si existentiel ? Les émotions sont loin de se résumer au "tire-kleenex". Je vois quand même dans tes écrits, de la colère contenue, de la joie (à voir le beau), de la tristesse aussi... Et c'est beau !!! Je pense très simplement, qu'on ne peut-être si interpelée que par quelque chose qui fait écho et qui nous touche (qui suscite des émotions). Je perçois bien qu'elles sont "mises à distance" et permettent de raisonner, mais elles sont là ! Non ?
Trop bien assise dans mon fauteuil au Concorde, je n'ai rien perçu de cela, dommage sans doute !!!
avatar
Fhafa

Messages : 13
Date d'inscription : 14/11/2014
Age : 51
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sel de la Terre

Message par Michèle le Ven 12 Déc - 21:09

Oui, tu as raison au sujet des émotions. je suis d'accord avec toi.. C'est juste que pour beaucoup être émue signifie juste l'émotion de tristesse. Et que j'ai lu ailleurs cela pour ce film, je trouve ça réducteur. Mais évidemment, j'ai été touchée et ressenti des sentiments divers. Cela dit, les questions existentielles comme tu dis font partie des questions qui me taraudent au quotidien. c'est sans doute à cause de mon boulot... Smile Wink
J'espère que nous aurons l'occasion d'échanger à nouveau pour un autre film, ça me rappelle nos séances.. Smile
mais ici, la programmation est moins riche qu'à Nantes.
Mazette !!! les fauteuils du Concorde étaient pour moi une torture ! Ils me faisaient mal au dos !! lol

Michèle

Messages : 4
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sel de la Terre

Message par Elise Fleurance le Sam 13 Déc - 3:52

Oh merci mesdames pour vos commentaires... ça me rappelle pleins de souvenirs... Et ça fait plaisir de retrouver la Belette cinéphile... Smile
J'ai moi aussi vu ce film et comme toi Fernanda, j'ai eu des moments d'absence (le marchand de sable était là et me torturait)... Mais j'ai eu de vrai moments d'émotions, surtout lors des photos sur le génocide : assez dérangeantes en fait...
Elise.

Elise Fleurance

Messages : 71
Date d'inscription : 30/10/2014
Age : 44
Localisation : La Bottière, Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sel de la Terre

Message par Michèle le Mer 17 Déc - 12:18

Helle Elise, oui ça fait plaisir... Smile
Bonne soirée aujourd'hui mercredi... la vie est belle... salue tout le monde de ma part. Smile
Bisous

Michèle

Messages : 4
Date d'inscription : 03/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sel de la Terre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum